PARIS AU MOYEN ÂGE
Chronologie des événements parisiens

 

 

21 avril 1361
A peine sorti de prison, Jean Poilevilain est nommé général maître des monnaies.
8 mai 1361
Le dauphin Charles achète l'hôtel d'Étampes, appelé Saint-Pol, pour 4 000 écus d'or.
13 mai 1361
Jean Bernier est nommé prévôt de Paris.
1362
Fondation de l'hôpital du Saint-Esprit.
1362
Le dauphin achète l'hôtel des abbés de Saint-Maur, rue Saint-Antoine.
Septembre 1362
Recrudescence de l'épidémie de peste.
22 novembre 1363
Mort de Jean de Meulan, évêque de Paris.
11 décembre 1363
Étienne de Paris est élu évêque de Paris.
Fin décembre 1363
Le roi réunit les États généraux avant son départ.
3 janvier 1364
Le roi Jean repart pour Londres.
Mi-avril 1364
On apprend la mort du roi Jean à Londres. Charles V lui succède.
28 mai 1364
Entrée solennelle de Charles V à Paris.
Juillet 1364
L'hôtel Saint-Pol et ses annexes font désormais partie du domaine de la Couronne.
24 mars 1365
Charles V donne dix mille francs d'or pour bâtir l'église des Célestins.
Mai 1365
Il est interdit de porter des vêtements trop courts et des chaussures à la poulaine.
20 juin 1365
On annonce la conclusion de la paix entre Charles V et le roi de Navarre.
Juillet-août 1365
Le roi acquiert l'hôtel de l'archevêque de Sens pour agrandir l'hôtel Saint-Pol.
1366
Retour de la peste.
3 septembre 1367
Hugues Aubriot est nommé prévôt de Paris par le roi.
8 septembre 1367
On cherche des volontaires pour creuser les fossés de l'enceinte de la rive gauche.
9 septembre 1367
Une ordonnance de police oblige tous les « oiseux et faineans » à se faire embaucher.
22 septembre 1368
Aimery de Magnac succède à Étienne de Paris comme évêque de Paris.
5 novembre 1368
Le roi interdit d'enrôler dans le guet des membres de l'Université.
3 décembre 1368
Naissance de Charles, fils du roi, en l'hôtel Saint-Pol.
1369
Reconstruction du Petit Châtelet par Hugues Aubriot.
1369
Construction du quai de la Mortellerie.
24 février 1369
Le roi se rend à Saint-Denis pour la fête de la dédicace de l'église.
9 mai 1369
Ouverture d'une session des États pour traiter des difficultés avec le roi d'Angleterre.
11 mai 1369
Charles V assiste à une grande procession.
22 avril 1370
Hugues Aubriot pose la première pierre de la nouvelle bastide Saint-Antoine.
25 août 1370
Pour la première fois, on fête la Saint-Louis à l'Université de Paris.
24 septembre 1370
Une chevauchée anglaise s'approche dangereusement de Paris.
1er octobre 1370
Bertrand du Guesclin entre dans Paris.
2 octobre 1370
Du Guesclin est nommé connétable de France.
Février 1371
Fondation du collège de Maître-Gervais rue Érembourg de Brie.
Hiver 1373
Les rives de la Seine sont gravement inondées. Le Grand Pont est rompu.
Août 1373
Institution d'une confrérie de la Vierge Marie pour les paroissiens de Saint-Merry.
16 octobre 1373
Célébration de la dédicace de la chapelle du collège de Navarre.
8 janvier 1374
Hugues Aubriot est anobli par le roi.
28 mars 1374
Le prévôt confirme l'établissement des boucheries du faubourg Saint-Germain.
6 juillet 1374
Le roi autorise les cordonniers à fonder une confrérie en l'honneur de saint Crépin.
30 janvier 1375
Charles V pose la première pierre de la chapelle du collège de Beauvais.
Mai 1375
Le roi autorise les cardeurs à fonder une confrérie en l'hôpital du Saint-Esprit.
21 mai 1375
Une ordonnance du Parlement fixe à quatorze ans la majorité des rois de France.
1377
Le pape refuse d'ériger le diocèse de Paris en archevêché.
4-17 janvier 1378
L'empereur Charles IV de Luxembourg, oncle du roi, est reçu avec faste à Paris.
Fin 1378
Début de la construction du pont Neuf [pont Saint-Michel].
Novembre 1379
Charles V fonde un collège de neuf chanoines en la Sainte-Chapelle de Vincennes.
Décembre 1379
Jean de Guistry refonde le collège de Cornouailles, rue des Plâtriers.
19 avril 1380
Fondation du collège de Dainville, rue des Cordeliers.
Mai 1380
Guillaume de Salvadille réunit au Cloître les directeurs de toutes les petites écoles.
16 septembre 1380
Mort de Charles V au château de Beauté.
24 septembre 1380
Le corps du roi Charles V entre dans Paris par la porte Saint-Antoine.
11 novembre 1380
Revenant de Reims, Charles VI, âgé de douze ans, entre solennellement à Paris.
12-13 nov. 1380
Réouverture des États : les bourgeois et le prévôt demandent l'abolition des impôts.
14 novembre 1380
Le prévôt des marchands, Jean de Fleury, demande au roi l'abolition de tout impôt.
15 novembre 1380
Émeutes antisémites : des maisons sont pillées, un rabbin est tué.
20 décembre 1380
Les États généraux acceptent le rétablissement des impôts directs pour un an.
24 décembre 1380
Les funérailles de Charles V sont troublées par une dispute autour du protocole.
21 janvier 1381
Le prévôt Hugues Aubriot est jugé pour avoir pris le parti des Juifs en novembre 1380
1er février 1381
Hugues Aubriot se rend chez l'évêque qui le fait incarcérer.
20 mars 1381
Une ordonnance retire aux Juifs le droit de propriété.
17 mai 1381
Une cour ecclésiastique condamne à la prison à vie le prévôt Hugues Aubriot.
31 mai 1381
Audoin Chauveron est le nouveau prévôt de Paris.
15 juillet 1381
Le théologien Jean Blanchard est nommé chancelier de l'évêché par Clément VII.
14 janvier 1382
Négociation entre les ducs et les délégués des bourgeois pour les aides indirectes.
15 janvier 1382
Les bourgeois refusent la nouvelle taxe sur les marchandises demandée par le roi.
17 janvier 1382
Le Conseil du roi, négligeant l'avis des bourgeois, va rétablir les impôts indirects.
Février 1382
Les marchands des Halles sont autorisés à fonder une confrérie à Saint-Eustache.
28 février 1382
Un héraut proclame la levée d'un nouvel impôt pour le lendemain.
1er mars 1382
Un fermier des impôts est tué par la foule aux Halles.
1er mars 1382
Des émeutiers envahissent l'hôtel de Ville et s'emparent de 2 000 maillets en plomb.
1er mars 1382
Hugues Aubriot s'évade de la prison de l'évêché et quitte Paris pour la Bourgogne.
4 mars 1382
L'impôt est suspendu : la paix revient.
10-25 mars 1382
Quelques émeutiers meneurs sont arrêtés et exécutés.
13 mars 1382
Le roi accorde l'amnistie générale.
Juin 1382
Le roi obtient la soumission des bourgeois. Ils devront payer 80 000 francs au Trésor.
11 janvier 1383
De retour de Flandres, Charles VI et ses troupes rentrent à Paris.
12 janvier 1383
Trois des principaux meneurs des émeutes de mars 1382 sont décapités.
19 janvier 1383
La répression continue : six meneurs sont exécutés.
20 janvier 1383
Le roi rétablit l'impôt indirect sur toutes les marchandises.
27 janvier 1383
Suppression de la prévôté des marchands en représailles à l'émeute des Maillotins.
26 février 1383
L'Université de Paris reconnait le pape Clément VII.
9 mai 1383
Le pape autorise les Carmes à acheter le collège de Dace pour agrandir leur monastère
30 août 1383
Procession générale pour soutenir le roi dans sa campagne contre les Anglais.
23 décembre 1383
Mort d'Aimery de Magnac, évêque de Paris.
Janvier 1384
Pierre II d'Orgemont est évêque de Paris.
10 juillet 1385
Charles VI se rend à Amiens pour son mariage, accompagné de son oncle.
27 juillet 1386
Le roi accorde aux Filles-Dieu de prélever l'eau à la fontaine du Ponceau-St-Denis.
9 août 1386
Les Carmes prennent possession du collège de Dace.
19 mai 1387
Un sergent du Châtelet extirpe par la force deux écoliers réfugiés chez les Carmes.
23 août 1387
L'évêque condamne les propos du dominicain Monzon niant l'Immaculée Conception.
1er novembre 1387
Pour cause d'épidémie, l'ouverture du parlement est reportée au 2 janvier.
23 janvier 1388
Arrêt relatif aux prostituées de la rue Baillehoe.
3 novembre 1388
Charles VI renvoie ses oncles et rappelle les conseillers de son père [les Marmousets].
13 décembre 1388
L'évêque de Paris restitue à la Chambre des comptes les sceaux de la Ville de Paris.
25 janvier 1389
Mort du prévôt Audoin Chauveron.
27 janvier 1389
Jean de Folleville est nommé prévôt de Paris.
27 janvier 1389
Le roi nomme Jean Jouvenel « garde de la prévôté des marchands pour le roi »
1er mars 1389
Le roi demande au prévôt de prendre des mesures pour la réfection du pavage des rues
17 mars 1389
Suite à l'affaire Monzon, l'Université prononce l'exclusion de l'ordre des Dominicains.
3 mai 1389
L'aristocratie parisienne se rend à Saint-Denis pour le tournoi des princes d'Anjou.
4 mai 1389
Les mêmes assistent à la cérémonie funèbre en l'honneur de Du Guesclin.
20 août 1389
Grandes fêtes pour l'entrée d'Isabeau de Bavière qui arrive pour son couronnement.
21 août 1389
Grand-messe à la Sainte-Chapelle pour le couronnement de la reine.
22 août 1389
Des notables bourgeois viennent à l'hôtel Saint-Pol porter des présents pour la reine.
23-24 août 1389
Grandes joutes des chevaliers et des écuyers.
25 août 1389
Le roi donne un grand souper à toutes les dames de la noblesse présentes à Paris.
7 octobre 1389
Pierre d'Ailly est nommé chancelier de l'Université.
22 octobre 1389
Catherine de Roquier est brulée vive, condamnée pour "maquerelie".
9 novembre 1389
Naissance au Palais d'Isabelle, deuxième fille du couple royal.
26 mai 1390
Le comte d'Alençon cède l'hôtel de Sicile au roi pour les joutes de la rue St-Antoine.
6 janvier 1391
Dans son prêche, Jean Gerson encourage le roi à trouver une solution au schisme.
10 avril 1391
Réjouissances données en l'hôtel Saint-Pol pour les noces de Marie d'Harcourt.
12 juillet 1391
Aux Halles, le voleur et pillard Mérigot Marchès est décapité puis démembré.
19 août 1391
Jeanne de Brigue, dite la Cordelière, condamnée pour sorcellerie, finit sur le bûcher.
6 février 1392
Naissance en l'hôtel Saint-Pol de Charles, deuxième fils du couple royal.
13 juin 1392
Grande fête à l'hôtel Saint-Pol. Le connétable Olivier de Clisson y participe.
14 juin 1392
Tôt ce matin, Pierre de Craon a tenté de faire tuer le connétable Olivier de Clisson.
Août 1392
Des processions sont organisées pour la guérison du roi touché par une crise de folie.
25 septembre 1392
Les ministres du roi La Rivière et Le Mercier sont enfermés à la Bastille.
9 octobre 1392
Le roi assiste au transfert du corps de saint Denis dans une nouvelle chasse d'or.
Début 1393
Effondrement du Petit-Pont.
17 janvier 1393
Louis de Montaigu consent à la fondation d'un collège à condition qu'il porte son nom
28 janvier 1393
Quatre personnes périssent brûlées lors d'un charivari donné en l'hôtel Saint-Pol.
29 janvier 1393
Les oncles du roi organisent une procession pour calmer la colère populaire.
30 janvier 1393
Jeanne de Bourgogne fait sortir de prison La Rivière et Le Mercier.
Février 1393
Le vie universitaire est agitée par les débats sur le schisme.
6 février 1393
Effusion de sang à l'église Saint-Merry entre un vicaire et un chapelain.
19 avril 1393
Il est décidé que les livres hérétiques de Bertrand Bonfils seront brûlés par l'évêque.
Début juin 1393
Le roi subit une deuxième crise de folie.
Juin 1393
Processions et prières publiques pour la guérison du roi.
31 décembre 1393
Rapt et viol de la veuve Ysabelet des Champions par 4 hommes, rue de la Huchette.
Janvier 1394
Le roi a recouvré la santé.
1er mars 1394
Retour du roi à Paris après son pèlerinage au Mont-Saint-Michel.
Juin 1394
Charles VI et Raymond du Temple posent la première pierre du nouveau Petit-Pont.
6 juin 1394
Par lettre, l'Université notifie au roi ses positions pour mettre fin au schisme.
17 septembre 1394
Ordonnance d'expulsion générale des Juifs du royaume.
22 septembre 1394
On apprend la mort du pape Clément VII : c'est un espoir pour la fin du schisme.
23 septembre 1394
L'Université va demander aux cardinaux de différer l'élection du nouveau pape.
12 janvier 1395
Naissance en l'hôtel Saint-Pol de Michelle, cinquième fille du couple royal.
2 février 1395
Aux Mathurins, ouverture d'une grande assemblée pour résoudre la crise de l'Église.
7 avril 1395
Le roi est de retour à Paris après un pèlerinage au Puy.
13 avril 1395
Jean de Gerson succède à Pierre d'Ailly comme chancelier de l'Université.
14 avril 1395
Départ pour Avignon d'une ambassade devant demander à Benoît XIII de se retirer.
Août 1395
Une ambassade du roi de Hongrie vient à Paris demander une aide contre les Turcs.
11 septembre 1395
L'Université préconise la soustraction d'obédience au pape.
Fin novembre 1395
Charles VI est frappé par une troisième crise de folie.
25 et 28 nov. 1395
Les processions pour le roi sont cantonnées à Notre-Dame pour cause de neige.
Décembre 1395
Nombreuses processions pour la guérison du roi.
2 janvier 1396
Les moines de Saint-Denis arrivent en procession à la sainte-Chapelle.
25 janvier 1396
Nouvelle processions pour la guérison du roi.
Début février 1396
Le roi recouvre la santé.
9 mars 1396
Signature d'un contrat pour le mariage du roi d'Angleterre avec Isabelle de France.
11 mars 1396
Charles VI ratifie le renouvellement de la trêve avec Richard II.
Avril 1396
La femme de Louis d'Orléans, soupçonnée d'avoir empoisonné le roi, quitte Paris.
24 décembre 1396
Le roi apprend la défaite catastrophique de son armée à Nicopolis contre les Turcs.
22 janvier 1397
Naissance en l'hôtel Saint-Pol de Louis, troisième fils du couple royal.
Fin février 1397
Le roi est touché par une quatrième crise de folie.
8 juillet 1397
Charles VI connait une courte rémission de sa maladie.
8 septembre 1397
Le roi et la reine mènent leur fille Marie au couvent de Poissy où elle prendra le voile.
30 novembre 1397
Dédicace de l'église des Blancs-Manteaux après sa reconstruction.
7 mars 1398
Le roi convoque à Paris tous les prélats du royaume.
24 mai 1398
Grande assemblée du clergé au sujet du schisme.
7 juin 1398
Un grand discours de Pierre Plaoul clôture l'assemblée du clergé.
11 juin-5 juil. 1398
Aux Mathurins, prélats, universitaires et ducs votent pour la soustraction d'obédience.
27-28 juillet 1398
On annonce officiellement que la France se retire de l'obédience de Benoît XIII.
31 août 1398
Naissance en l'hôtel Saint-Pol de Jean, quatrième fils du couple royal.
13 septembre 1398
La faculté de théologie condamne solennellement l'utilisation de la magie.
30 octobre 1398
Deux mages, ayant prétendu à tord pouvoir guérir le roi, sont décapités.
24 novembre 1398
Blanche, veuve du roi Philippe VI, donne aux Carmes un clou de la Passion.
1er décembre 1398
Reçu chevalier, Jean de Montagu est maintenant nommé capitaine de la Bastille.
9 décembre 1398
Le sorcier Jean Cimar, n'ayant pas pu guérir le roi, est décapité puis écartelé.
Février-mars 1399
Répit dans la maladie du roi.
Mars-avril 1399
Les pluies continuelles entraînent inondations et épidémie.
5 avril 1399
Le roi demande à nouveau au prévôt de veiller au pavage des rues de Paris.
Printemps 1400
Charles Culdoë succède à Jean Jouvenel à l'Hôtel de Ville.
26 mai 1400
Charles VI a retrouvé toute sa tête.
18 juillet 1400
Guillaume de Dormans, archevêque de sens, vient visiter le collège de Beauvais.
19 janvier 1401
Le roi tombe à nouveau malade.
25 février 1401
Charles VI est rétabli.
Juin 1401
Guillaume de Tignonville est appelé au poste de prévôt de Paris.
25 août 1401
Dans ses sermons, Jean Gerson critique sévèrement le Roman de la Rose.
27 octobre 1401
Naissance en l'hôtel Saint-Pol de Catherine, sixième fille du couple royal.
7 décembre 1401
Entrée à Paris du duc de Bourgogne et de six cents chevaliers, écuyers et arbalétriers.
Fin 1401
La reine Isabeau s'installe en l'hôtel Barbette qu'elle vient d'acheter.
14 janvier 1402
Louis d'Orléans et le duc Philippe le Hardi se réconcilient publiquement.
31 mars 1402
Philippe le Hardi quitte Paris.
20 ou 28 avril 1402
Le roi affecte le Petit Chatelet au logement du prévôt de Paris.
Décembre 1402
Charles VI autorise les Confrères de la Passion à faire des représentations en public.
22 février 1403
Naissance en l'hôtel Saint-Pol de Charles [futur Charles VII], cinquième fils du roi.
25 avril 1403
Le roi recouvre la santé.
26 avril 1403
Le roi donne plein pouvoir à la reine en cas d'incapacité de sa part.
11 mai 1403
Charles VI reçoit le serment de fidélité des membres des Chambres du Parlement.
22 mai 1403
Le corps de Jean de Popincourt, mort la veille, est convoyé par les parlementaires.
28 mai 1403
Le duc d'Orléans obtient que la France restitue son obédience au pape.
22 juillet 1403
Le roi tombe à nouveau malade.
21 août 1403
Aux Mathurins, l'assemblée générale de l'Université réintègre les Dominicains.
1er octobre 1403
Le roi se rétablit.
20 décembre 1403
Nouvelle crise pour le roi.
24 mars 1404
Les deux sorciers qui s'étaient vantés de guérir le roi sont brulés publiquement.
Avril 1404
Les gens du Parlement, comme tous les Parisiens, sont touchés par la bronchite.
Fin avril 1404
Louis d'Orléans fait dire une messe aux Célestins pour la mort de Philippe le Hardi.
12 juin 1404
Le duc de Berry offre l'hôtel du Porc-épic à Jean de Montagu.
14 juillet 1404
Devant Sainte-Catherine, sévère rixe entre écoliers et les gens de Charles de Savoisy.
22 ou 24 août 1404
Condamnation et bannissement de Ch. de Savoisy, suite aux événements du 14 juillet.
Fin août 1404
L'hôtel de Charles de Savoisy est démoli sur ordre du roi.
Mai 1405
L'hostilité des Parisiens envers Isabeau de Bavière ne fait que croître.
9 juin 1405
Le roi retombe malade.
7 juin 1405
Dans son sermon, Jacques Legrand dénonce les vices des gouvernants du royaume.
7 août 1405
Le notaire Montragoux est assassiné rue de la Harpe, victime d'une vengeance.
12 août 1405
Le roi rend à la prévôté des marchands une partie de ses droits et revenus.
17 août 1405
La reine et le duc d'Orléans quittent Paris pour Melun.
18 août 1405
Le dauphin est emmené pour rejoindre sa mère à Melun.
19 août 1405
Jean sans Peur rejoint le dauphin et le ramène à Paris.
10 septembre 1405
Les portes du Temple, de Saint-Martin et de Montmartre sont murées.
26 septembre 1405
On demande aux Parisiens de s'armer pour garder leur bonne ville.
Fin septembre 1405
Des mesures défensives sont prises contre l'arrivée des troupes du duc d'Orléans.
9 octobre 1405
Entre deux crises, le roi se rend à l'abbaye de Saint-Denis.
10 octobre 1405
Des émeutes ont lieu dans Paris à cause de simples rumeurs.
12 octobre 1405
Le roi charge son épouse de servir de médiatrice entre les deux ducs.
16 octobre 1405
Réconciliation entre les ducs d'Orléans et de Bourgogne.
21 octobre 1405
Entrée à Paris des ducs d'Orléans, de Bourgogne et de Berry et de la reine Isabeau.
7 novembre 1405
Au Louvre devant la Cour, Jean Gerson discourt pour exiger des réformes politiques.
1er décembre 1405
La reine Isabeau et Louis d'Orléans signent un pacte contre les ennemis du roi.
Janvier 1406
Louis d'Orléans place ses fidèles au Conseil du roi.
27 mai 1406
Au Parlement, deux théologiens argumentent en faveur de la soustraction d'obédience
16 juin 1406
Tôt le matin, une éclipse totale obscurcit le ciel de Paris.
27 juin 1406
Violente tempête de grêle au nord de Paris.
17 juillet 1406
Le Parlement condamne l'Épître des Toulousains défendant le pape.
Septembre 1406
Achèvement de la reconstruction du Petit-Pont.
1er septembre 1406
Procès des gens du duc de Berry après le pillage de l'hôtel de la Bannière.
11 septembre 1406
A la demande de l'Université, le Parlement condamne la fiscalité pontificale.
15 septembre 1406
Charles de Savoisy est autorisé à revenir à Paris et à reconstruire son hôtel.
30 septembre 1406
Charles VI autorise les bouchers à fonder une confrérie en l'honneur de la Nativité.
17 novembre 1406
Nicolas Flamel fait construire une maison pour les indigents, rue de Montmorency.
Nov.-déc. 1406
Nouveau synode des prélats et des universitaires au sujet du schisme.
20 novembre 1406
L'évêque authentifie la relique de saint Denis conservée à Notre-Dame.
6 décembre 1406
Le roi interdit toutes discussions sur l'authenticité des deux crânes de saint Denis.
3-4 janvier 1407
Le synode vote la soustraction d'obédience limitée aux affaires temporelles.
21 avril 1407
Nouvelle taxe sur la circulation des marchandises, destinée à la réfection du pavage.
Juillet 1407
Grève de l'Université, mécontente de l'échec de son ambassade auprès du pape.
Octobre 1407
Le prévôt de Paris fait pendre deux écoliers coupables d'assassinat.
Novembre 1407
Froid glacial à Paris.
10 novembre 1407
Naissance en l'hôtel Barbette, de Philippe, sixième fils du roi. Il meurt le jour même.
20 novembre 1407
Louis d'Orléans et Jean sans Peur assistent à une messe de réconciliation.
23 novembre 1407
La nuit tombée, Louis d'Orléans et son page sont assassinés rue Vieille-du-Temple.
24 novembre 1407
Le corps de Louis d'Orléans est transporté et inhumé en l'église des Célestins.
24 novembre 1407
Le prévôt Guillaume de Tignonville et ses hommes mène l'enquête dans le quartier.
26 novembre 1407
Jean sans Peur revendique le meurtre et quitte Paris.
10 décembre 1407
La veuve de Louis d'Orléans arrive à Paris ; elle est reçue aussitôt en l'hôtel Saint-Pol.
21 décembre 1407
Valentine Visconti demande réparation au roi pour le meurtre de Louis son mari.
Début janvier 1408
La Seine est totalement gelée.
27 janvier 1408
Fin des grands froids. La Seine dégèle.
31 janvier 1408
Le Petit-Pont et le Pont-Neuf [Saint-Michel] sont emportés par la crue des eaux.
1er février 1408
Une partie du Grand-Pont et de ses maisons tombent dans la Seine.
6-7 février 1408
A cause de l'inondation, les parlementaires siègent à l'abbaye Saint-Germain-des-Prés.
28 février 1408
Les Parisiens, sans regret pour Louis d'Orléans, fêtent le retour de Jean sans Peur.
8 mars 1408
Pour Jean sans Peur, Jean Petit prononce au Parlement son Apologie du tyrannicide.
9 mars 1408
Jean sans Peur obtient du roi des lettres de grâce.
23 mars 1408
Les institutions parisiennes avancent 2 500 livres pour la reconstruction des ponts.
30 avril 1408
Pierre des Essarts remplace Guillaume de Tignonville comme prévôt de Paris.
12 mai 1408
Dédicace de l'église des Billettes.
14 mai 1408
On apprend l'existence de la bulle du pape Benoît XIII excommuniant le roi.
16 mai 1408
Les deux écoliers pendus en octobre 1407 sont solennellement enterrés aux Mathurins
21 mai 1408
La bulle du pape Benoît XIII excommuniant le roi va être déchirée publiquement.
21 mai 1408
Plusieurs ecclésiastiques favorables au pape sont emprisonnés à la Conciergerie.
Fin juillet 1408
Jean sans Peur quitte Paris.
11 août-5 nov. 1408
Synode relatif à l'église gallicane et à la soustraction d'obédience au pape.
20 août 1408
Les maîtres ayant soutenu le pape pour sa bulle sont humiliés publiquement.
26 août 1408
La reine, le dauphin et plusieurs grands seigneurs arrivent à Paris, venant de Melun.
28 août 1408
Arrivée à Paris d'Isabelle, duchesse d'Orléans, maintenant reine d'Angleterre.
28 août 1408
Valentine Visconti, veuve de Louis d'Orléans, revient à Paris réclamer justice.
5 septembre 1408
Valentine Visconti et Isabelle d'Orléans sont reçues au Louvre par la reine.
9 septembre 1408
Charles d'Orléans et une troupe de trois cents hommes d'armes entrent dans Paris.
11 septembre 1408
Thomas du Bourg réfute la justification de Jean Petit devant le dauphin Louis.
12 septembre 1408
Nicolas Fraillon, partisan du pape Benoit XIII, est libéré de prison.
16 septembre 1408
Les reliques de saint Landry sont transférées dans une chasse d'argent doré.
Octobre 1408
La tension monte à Paris, dans l'attente du retour du duc de Bourgogne.
3 novembre 1408
Le roi Charles VI est emmené secrètement par Charles de Navarre, direction Tours.
28 novembre 1408
Entrée triomphale de Jean sans Peur à Paris.
28 novembre 1408
La Cour et la Chambre des comptes cherchent des fonds pour l'achèvement des ponts.
2 janvier 1409
Au collège de Navarre, la Faculté réfute les thèses hérétiques du franciscain Correl.
17 mars 1409
Le roi et le duc de Bourgogne reviennent à Paris, magnifiquement accueillis.
21 mars 1409
La reine et ses dames rentrent à leur tour à Paris.
24 mai 1409
Jean Gilet, chanoine de Saint-Germain-l'Auxerrois, s'est suicidé par pendaison.
8 juillet 1409
Pierre de Candye a été élu pape [Alexandre V] : grande fête à Paris.
16 juillet 1409
Mort de Pierre d'Orgemont, évêque de Paris.
24 juillet 1409
Gérard de Montagu est nommé évêque de Paris.
15 août 1409
Orage très violent sur la ville.
10 septembre 1409
La Ville récupère les revenus du Petit Pont reconstruit et de ses futures maisons.
15 septembre 1409
La noblesse se rend à Notre-Dame, pour la réception de l'évêque Gérard de Montagu.
7 octobre 1409
Jean de Montagu, grand maître de l'hôtel du roi, est arrêté sur ordre de Jean sans Peur.
17 octobre 1409
Jean de Montagu est décapité devant les Halles puis pendu à Montfaucon.
20 octobre 1409
Dans une ordonnance royale, les princes justifient la mise à mort du grand maître.
Décembre 1409
Le roi confie à Hémon Raguier la gestion des finances de la reine Isabeau.
7 janvier 1410
La bibliothèque de Jean de Montagu, confisquée, est transportée au Louvre.
23 février 1410
A Notre-Dame, le chancelier prêche contre l'ordre des Mendiants.
2 mars 1410
Procession générale de l'Université à Saint-Martin-des-Champs.
5 mars 1410
A Notre-Dame, l'assemblée des prélats rejette la bulle en faveur des ordres mendiants.
3 avril 1410
Le Parlement va se pencher sur l'affaire des deux chefs [crânes] de saint Denis.
Fin avril 1410
On apprend que les partisans d'Orléans s'allient au comte Bernard d'Armagnac.
Août 1410
Armagnacs, Bretons, Bourguignons : les armées rivales pillent les alentours de Paris.
11 août 1410
Le roi Charles VI crée la compagnie des soixante arbalétriers de Paris.
2 novembre 1410
Le traité de Bicêtre apaise les tensions entre Armagnacs et Bourguignons.
8 novembre 1410
Le prévôt de Paris, Pierre des Essarts, laisse sa place à Bruneau de Saint-Clair.
23 novembre 1410
Aux Bernardins, assemblée générale au sujet de la décime imposée par le pape.
30 novembre 1410
L'Université refuse la décime et renvoie les légats du pape.