PARIS AU MOYEN ÂGE
Bibliographie thématique


Recherche par thème

 

Recherche par mot clé:

 

 

Abréviations utilisées

 


Retour à la Présentation du site

Retour à la page d'accueil

Autres sites utiles

 

 

Contrat Creative Commons

Version imprimable des résultats

Santé. Médecine




Voir aussi le chapitre « Histoire hospitalière ».
 
+++ GARRIGUES (Laurent). « Les professions médicales à Paris au début du XVe siècle : praticiens en procès au Parlement », Bibliothèque de l'École des chartes, t. 156-2,  1998, p. 317-367, p. j. en annexe.
De 1423 à 1427, un procès opposa la faculté de médecine à Jean de Dompremi qui se  disait médecin et chirurgien. Les plaidoiries sont riches d'enseignement sur la différenciation des pratiques médicales à cette époque.
 
 
 
+++ GUENÉE (Bernard). La Folie de Charles VI, roi Bien-Aimé. Paris, Perrin, 2004. 22 cm, 317 p., notes, chronol., annexe, bibliogr., index.
Dans ce livre tout entier centré sur conséquences de la maladie du roi, sont particulièrement intéressants le chapitre consacré aux sorciers et celui relatif au milieu médical parisien.
 
+++ JACQUART (Danielle). La médecine médiévale dans le cadre parisien, XIVe-XVe siècle. Paris, Fayard, 1998. 24 cm, 587 p.  -
 
+++ WICKERSHEIMER (Ernest). Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Age. Paris, E. Droz, 1936. 2 vol. gr. in-8°, VIII-416 p. et 417-781 p.
> Reprod. en fac-sim. : Nouvelle éd., dir. Guy Beaujouan. Genève, Droz – Paris, [Champion], 1979. 2 vol. VIII-416 p. et 417-781 p.
   
+++ WICKERSHEIMER (Ernest) et JACQUART (Danielle). Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Age. Supplément. Genève, Droz – Paris, [Champion], 1979. 24 cm, 365 p.
 
++ ANDRÉ-PONTIER (L.). « La pharmacie à Paris, du Moyen Age jusqu'à la loi de Germinal (1311-1803) » dans Histoire de la pharmacie : Origines, Moyen Age, Temps modernes, Paris, O. Doin, 1900, p. 193-268. [2e éd. : Paris, 1906].
On peut s'intéresser principalement aux premières ordonnances importantes : celle du prévôt de Paris, de février 1322, enjoignant aux épiciers-apothicaires de se servir de poids et de balances ; celles de Philippe de Valois, du 22 mai 1336 (confirmé en 1352 et 1353), par laquelle les doyens et maîtres de la Faculté de médecine devront visiter les marchandises des épiciers-apothicaires.
 
++ CANDILLE (Marcel). Étude du Livre de vie active de l'Hôtel-Dieu de Paris, de Jehan Henry, XVe siècle. Paris, S.P.E.I. (Impr. de Montligeon), 1964. In-fol., III-69 p., ill., avec un fasc. de notes et références joint, 22 p. ill.  –
« Le livre de vie active [est] une sorte de panégyrique de la religieuse de l'Hôtel-Dieu. Écrite sous l'empire d'une foi ardente et d'un enthousiasme aveugle, dans un style toujours tourmenté et souvent obscur, l'œuvre de Jean Henri est dépourvue de toute valeur documentaire » (E. Coyecque).
 
 
++ CARRIER (Henriette). Origines de la Maternité de Paris. Les maîtresses sages-femmes et l’office des accouchées de l’ancien Hôtel-Dieu (1378-1796). Paris, G. Steinheil, 1888. In-8°, XVIII-272 p., XVI p. de pl., fac-sim., plans, bibliogr.  -
 
++ CHAMPION (Pierre). « L’Hôtel-Dieu », ch. XVIII, dans La vie de Paris au Moyen Age. Splendeurs et misères de Paris (XIVe-XVe siècles), Paris, Calmann-Lévy, 1934, p. 255-271.
Intéressante approche historique du vénérable établissement ; circonstances de l'arrivée de la syphilis à Paris en 1495.
 
++ COURY (Béatrice). « Contribution à l’histoire sociale des praticiens parisiens à la fin du Moyen Age : aspects méthodologiques », dans Sources. Travaux historiques, n°  5, 1e trim. 1986, p. 13-28.
Approche sociologique de la profession médicale (mires, barbiers, chirurgiens) à partir des rôles de la taille de 1292 à 1313. Étude de leur profil social.
 
++ Dix siècles d'histoire hospitalière parisienne : l'Hôtel-Dieu de Paris (651-1650). [Expo.] Musée de l'Assistance Publique à Paris, 1961. Paris, 1961. In-8°, 135 p., 10 pl., 187 notices, plans, fac-sim.  -
 
++ DUPLÈS-AGIER (H.). « Ordonnance de Philippe le Long contre les lépreux (1321) », Bibliothèque de l'École des chartes, t. XVIII (4e série, t. III), 1857, p. 265-271.
> Extr.: Paris, Firmin-Didot, (1857). In-8°, 7 p.  -
 
++ FRANKLIN (Alfred). La vie privée d'autrefois. Arts et métiers, modes, moeurs, usages des Parisiens du XIIe au XVIIIe siècle d'après des documents originaux ou inédits. Les médicaments. Paris, Plon, 1891. In-12, IV-270 p., pl. h.-t.
Sur les apothicaires, épiciers et herbiers au Moyen Age. Intéressant surtout pour le texte complet des Statuts des apothicaires et épiciers de Paris (1484), donné p. 241-254.
 
++ FRANKLIN (Alfred). La vie privée d'autrefois. Arts et métiers, modes, moeurs, usages des Parisiens du XIIe au XVIIIe siècle d'après des documents originaux ou inédits. Les médecins. Paris, Plon, 1892. In-12, XI-305 p., pl. h.-t.
Ne pas trop attendre de ce petit livre. L'auteur a relevé quelques noms de mires et miresses dans les rôles de la taille ; il survole les origines de la Faculté de médecine, son fonctionnement, l'enseignement de la médecine, les croyances ; ceux qui furent les médecins royaux, etc.
 
++ FRANKLIN (Alfred). La vie privée d'autrefois. Arts et métiers, modes, moeurs, usages des Parisiens du XIIe au XVIIIe siècle d'après des documents originaux ou inédits. Les chirurgiens. Paris, Plon, 1893. In-12, XII-301 p., pl. h.-t.
On retiendra ce qui concerne l'ordonnance de 1311 en faveur des chirurgiens ainsi que le texte des statuts accordés aux chirurgiens en 1371, p. 263-266.
 
++ JACQUART (Danielle). « Le regard d’un médecin sur son temps : Jacques Despars, 1380?-1458 », Bibliothèque de l'École des chartes, t. CXXXVIII, 1ere livraison, 1980, p. 35-86, [en append. :] IX extraits du Commentaire sur le "Canon" d'Avicenne.
Ce médecin, qui fut aussi chanoine de Notre-Dame de Paris et peut-être médecin de Charles VII, a laissé un important Commentaire riche en observations (pas spécifiquement parisiennes) sur la vie quotidienne, notamment dans les domaines des habitudes alimentaires, des soins à donner aux enfants, etc.
 
++ JACQUART (Danielle). Le milieu médical en France du XIIe au XVe siècle. Genève, Droz, 1981 (Coll. Hautes Études médiévales et modernes, 46). In-8°, 487 p., cartes, index.  -
 
++ LEULAN (Robert). « Un grand médecin parisien du XIIe siècle : Gilles de Corbeil, thérapeute de Philippe Auguste », La Montagne Ste Geneviève et ses abords , n° 53, nov. 1960, p. 1-10.  - -
 
++ É. L. [LITTRÉ (Émile)]. « Henri de Mondeville, un des chirurgiens du roi Philippe le Bel », Histoire littéraire de la France, t. XXVIII, 1881, p. 325-352.
Le nom d'Henri de Mondeville apparaît dans les comptes de Philippe le Bel de 1301 à 1312. Il pratiquait et enseignait la chirurgie à Paris. Il a laissé deux textes importants sur cette matière.
 
++ LOHRMANN (Dietrich). « Pierre Lombard, médecin de saint Louis. Un italien à Paris et ses maisons au quartier latin »  dans Septième centenaire de la mort de saint Louis. Actes des colloques de Royaumont et de Paris (mai 1970), Paris, Belles lettres, 1976, p. 165-181, plan, XIII p.j.
Communication intéressante surtout pour la topographie historique de la Montagne-Sainte-Geneviève au XIIIe siècle et aussi pour la p.j. VI qui est le testament de Pierre Lombard.
 
++ MOLLAT (Michel). « Notes sur la mortalité à Paris au temps de la Peste noire d'après les comptes de l'Œuvre de Saint-Germain l'Auxerrois », Le Moyen Age, t. LXIX, 1963, p. 505-527.   - -
 
++ PECKER (Dr André) dir. La Médecine à Paris du XIIIe au XXe siècle. Préf. du Pr. Etienne Wolff. Paris, Hervas; 1984. In-4°, 528 p., 485 ill., bibliogr., index.  -
 
++ RÉBOUIS (H.-Emile). Etude historique et critique sur la peste. Paris, A. Picard, 1888. In-18, XI-148 p. -
 
++ TOUATI (François-Olivier). Maladie et société au Moyen Age : la lèpre, les lépreux et les léproseries dans la province ecclésiastique de Sens jusqu’au milieu du XIVe siècle. Paris - Bruxelles, De Boeck & Larcier (Bibliothèque du Moyen Age, 11), 1998. In-8°, 866 p., 26 tableaux et 22 fig. in-t, index. -
 
++ VIEILLIARD (Camille). Essai sur la société médicale et religieuse au XIIe siècle. Gilles de Corbeil, médecin de Philippe Auguste et chanoine de Notre-Dame, 1140-1224 ? Avec un fac-similé du manuscrit de la ?Hierapigra?. Préf. de Ch.-V. Langlois. Paris : H. Champion, 1908. In-8°, VIII-XX-456 p., fac-sim. -
 
++ WICKERSHEIMER (Dr Ernest). « Les parties d’Étienne Paste, épicier et bourgeois de Paris (1386) », Mémoires de la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France, t. XLIX, 1927, p. 108-115.
> Extr. : Nogent-le-Rotrou, Impr. Daupeley-Gouverneur, s.d. In-8°, 8 p.
Publication des « parties de cyrurgies, emplastres et ungnemens », sorte de comptes d'apothicaire-épicier au service de Philippe le Hardi et de son fils Jean, comte de Nevers.
 
++ WICKERSHEIMER (Dr. Ernest). « Les secrets et les conseils de maître Guillaume Boucher et de ses confrères : contribution à l'histoire de la médecine à Paris vers 1400 », Bulletin de la Société française d'histoire de la médecine, t. 8, 1909, p. 199-305.  -
 
++ WICKERSHEIMER (Ernest). « Les médecins de la nation anglaise ou allemande, de l'Université de Paris aux XIVe et XVe siècles », Bulletin de la Société française d'histoire de la médecine, t. 12, n° 6, juin 1913.  -
 
+ CHANCEREL (Robert). Les apothicaires et l'ancienne Faculté de médecine de Paris (1312-1780). Dijon, Impr. Darandière, 1892. Gr. in-8°, 123 p.  -
 
+ CHEREAU (Dr. Achille). « Etude sur les épidémies parisiennes » ch. I et II dans Les ordonnances faictes et publiées à son de trompe par les carrefours de ceste ville de Paris pour eviter le dangier de peste, 1531, Paris, L. Willem, 1873, p. 1-17. -
 
+ [DEVAUX (Jean)]. Index funereus chirurgorum Parisiensum ab anno 1315 ad annum 1721, opera M.J.D.V. Parisiis, 1724. In-12, 126 p.  -
 
+ GIRARD (Pierre-Simon). Recherches sur les établissements de bains publics, à Paris depuis le VIe siècle jusqu’à présent. Paris, E. Crochard, 1832. In-8°, 59 p. Extr. des Annales d’hygiène et de médecine légale.
Sur ce sujet rarement traité, quelques pages concernent le Moyen Age.
 
+ HUISMAN (Georges). « Notes sur un registre des apothicaires et épiciers parisiens (1311-1534) », Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 39e année, 1912, p. 241-254.  - -
 
 
+ V. L. C. [LE CLERC (Victor)]. « Eudes, abbé de Sainte-Geneviève, médecin », Histoire littéraire de la France, t. XXI, 1847, p. 505-506.
On ne sait quasiment rien sur ce médecin mort en 1275.
 
+ LEDIEU (Al.). « L'influenza à Paris en 1404 et en 1414 », Nature, 1893, t. XXI, p. 110.  - -
 
+ PRÉAUD (Maxime). Les Astrologues à la fin du Moyen Age. Paris, J.-C. Lattès, 1984. 22 cm, 248 p., bibliogr.
On y trouvera les noms de plusieurs médecins-astrologues ayant exercé à Paris, dont le plus connu d'entre eux Gervais Chrestien, présenté comme le fondateur de l'enseignement de l'astrologie à l'université.