PARIS AU MOYEN ÂGE
Bibliographie thématique


Recherche par thème

 

Recherche par mot clé:

 

 

Abréviations utilisées

 


Retour à la Présentation du site

Retour à la page d'accueil

Autres sites utiles

 

 

Contrat Creative Commons

Version imprimable des résultats

Population. Démographie. Communautés




+++ BESANÇON (Patrice). Topographie sociale parisienne à la fin du Moyen Age : une portion de la censive Saint-Merry au XVe siècle. Mémoire de maîtrise, dir. Jean  Favier, s.d. [1983]. Gr. in-4°, 337 p., bibliogr., index. [Mémoire dactylographié consultable à la B.H.V.P.].
1ere partie : Le quartier et les maisons. Historique et description de 69 maisons parmi les 314 de la censive Saint-Merry. 2e partie : la répartition des hommes, des métiers, des activités et des revenus dans l'espace, où l'on verra l'importance croissante des notables, officiers, hommes de loi, au détriment des marchands et artisans.
 
+++ FAGNIEZ (Gustave). Études sur l'industrie et la classe industrielle à Paris, au XIIIe et au XIVe siècle. Paris, F. Vieweg (Bibliothèque de l'Ecole des hautes études,  XXXIII), 1877. 25 cm, XII-426 p.  -
> Reprod. en fac-sim. : Genève, Slatkine - Paris, H. Champion, 1975. 23 cm, X-426 p.
« Ouvrage contenant un grand nombre de documents sur l’histoire des arts et métiers de paris ; c’est un des livres les plus important et les plus consciencieux que l’on ait publiés sur cette matière » (V. Dufour).
 
+++ FAVIER (Jean). Les contribuables parisiens à la fin de la Guerre de Cent Ans : les rôles d'impôt de 1421, 1423 et 1438, Genève, Droz (C.R.H.P., Hautes études médiévales et modernes, 11), 1970. In-8°, 365 p., 17 tableaux, 9 plans, 7 graphiques.
Les rôles de la taille de 1421 (levée des marcs d’argent pour alimenter les ateliers monétaires), de 1423 (emprunt pour financer la récupération des places occupées par les Armagnacs) et de 1438 (aide de 1000 livres t. pour financer la défense de Saint-Denis) sont les seuls rôles conservés pour le temps de la Guerre de Cent Ans. La taille était alors levée par quartier et non par rues. Sur les 2141 contribuables nommés (aucun clerc ni noble), les métiers de 1154 d'entre eux sont connus.
  
+++ GEREMEK (Bronislaw). Les marginaux parisiens aux XIVe et XVe siècles. Trad. du polonais par Daniel Beauvois. [Paris], Flammarion (Collection L'Histoire vivante), 1976. In-8°, 353 p., cartes.   -
> Rééd. : [Paris], Flammarion, 1990. 18 cm, 374 p., cartes.
 
+++ GEREMEK (Bronislaw). Le salariat de l'artisanat parisien au XIIIe-XVe siècles : étude sur le marché de la main-d'oeuvre au Moyen Age. Traduit du polonais par A. Posner et Ch. Klapish-Zuber. Paris - La Haye – New York, Mouton (Coll. Ecole des Hautes Études en sciences sociales. Industrie et artisanat, V), 1968. 24 cm, 151 p.   -
> Réed. : Paris - La Haye – New York, Mouton, 1982. 24 cm, 147 p.
 
 
+++ GUEROUT (Jean). « Fiscalité, topographie et démographie à Paris au Moyen Âge, à propos d'une publication récente de rôles d'impôt », Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. CXXX, 1972, p. 33-129 et 383-465., bibliogr.
> Extr. : Paris, [s.n.], 1973. 25 cm, 183 p.
J. Guerout reprend et complète l’étude de J. Favier (Les contribuables parisiens…). Il s’attache à des aspects de histoire fiscale, économique, topographique et démographique du Paris médiéval. Ses commentaires sont de premier ordre. Voir aussi l’intéressante identification des contribuables (professions, habitats) pp. 92-105.
 
+++ MIROT (Léon). « Études lucquoises.», Bibliothèque de l’École des chartes, t. LXXXVIII, 1927, p. 50-86 « La colonie lucquoise à Paris du XIIIe au XVe siècle » et 275-314 « Les Isbarre, monnayeurs royaux, Augustin Isbarre» ; t. LXXXIX, 1928, p. 299-389 « La société des Raponde, Dine Raponde » ; t. XCI, 1930, p. 100-168 « Les Cename », pl., plans, tableau généalogique.
> Éd. hors-commerce : Avec lettre-préface de Henri Pirenne, Nogent-le-Rotrou, 1930. In-8°, VIII-247 p. et tableau généalogique.
Histoire des grandes familles lucquoises émigrées en France et à Paris aux XIVe et XVe siècles, leur importance au point de vue économique et ethnique, jusqu'a leur déclin et leur ruine, après la défaite de Nicopolis (pour Dine Raponde) et lors des événements des années 1407-1436, pour la plupart d'entre eux.
 
+++ PITON (Camille). Les Lombards en France et à Paris. Paris, H. Champion. 2 vol. in-8°. — T. I, 1892. XVII-259 p., fig. ; — T.II, Leurs marques, leurs poids-monnaies, leurs sceaux de plomb ; l’échiquier, les tailles ; jetons des Lombards au XIVe et Xve siècles. 1893. In-8°, VI-132 p.  [BAVP 5834]  -
 
+++ ROUX (Simone). Paris au Moyen Age. Paris, Hachette Littératures (coll. La vie quotidienne), 2003. In-8°, 319 p., plan, bibliogr.
Tous les aspects de la vie à Paris aux derniers siècles du Moyen Âge sont abordés dans ce livre remarquable de clarté et d’érudition.
 
++ BAUDOT (Marcel). « Les Normands de Paris sous le règne de Philippe le Bel » dans La Normandie et Paris, Actes du XXIe congrès des sociétés historiques et archéologiques de Normandie, Paris, 1986. Nogent s/Marne, S.P.H.A.N., 1987, p. 43-48.
Brève étude sur les Normands assujettis à la taille parisienne en 1292, 1296, 1296 et 1313 ; leur nom, leur métier.
 
++ BERG (Roger). Histoire des juifs à Paris, de Chilpéric à Jacques Chirac. Préf. d'A. Goldmann ; postface de D. Messas. Paris, Éd. du Cerf, 1997. 21 cm, 392 p., [8] pl., bibliogr., index.
C'est une synthèse intéressante, mais le fait de couvrir quinze siècles limite forcement les développements. Ce qui s'en ressent pour la période qui nous intéresse (1ere partie, Les Temps obscurs) dans laquelle le manque de précisions et de références amoindrie l'intérêt historique.
 
 
++ BERLAND (Françoise). « Entre cour et ville : l'intégration des gens du duc de Bourgogne à Paris (1363-1422) », Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 136e et 137 années, 2009-2010 (2011), p. 11-29.
Les archives des ducs de Bourgogne fournissent un certain nombre d'indices (durée des séjours, mariages, investissements immobiliers, etc.) permettant d'apprécier le niveau d'intégration des gens de la cour de Bourgogne à Paris.
 
++ BOURLET (Caroline). « L'anthroponymie à Paris à la fin du XIIIe siècle d'après les rôles de la taille du règne de Philippe le Bel » dans Genèse médiévale de l'anthroponymie moderne, t. II, vol. 2, 1992, p. 9-44. -
 
++ CAUQUETOUX (Anne). « Un quartier de Paris à la fin du Moyen-Age : le quartier Maubert aux XIVe et XVe siècles », Cahiers du C.R.E.P.I.F. (Centre de recherches et d’études sur Paris et l’Île-de-France), n° 38, mars 1992, p. 42-52, 5 plans.
Urbanisation, population et métiers analysés à l’aide du parcellaire reconstitué de ce grand carrefour.
 
++ CAZELLES (Raymond). « La population de Paris avant la peste noire » dans Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Comptes rendus des séances de l'année 1966, Nov.-déc 1966 (mars 1967), p. 539-550.
A propos des divergences entre historiens sur le nombre d'habitants à Paris au XIVe siècle. L'auteur démontre brillamment que la population ne pouvait être inférieure à 200.000 habitants en 1328.
 
++ DOLLINGER (Philippe). « Le chiffre de la population de Paris au XIVe siècle : 210.000 ou 80.000 habitants ? », Revue historique, n° 216, 1956, p. 35-44.  - -
 
++ DOSSAT (Yves). « Des Figeacois à Paris au temps de Philippe le Bel », dans Actes du 100e congrès des Sociétés savantes, Paris, 1975, Section de philologie et d'histoire jusqu'à 1610. T. II, Études sur l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France,  Paris, Bibliothèque nationale, 1978, p. 135-142.
Sur la vitalité des famille de marchands de Figeac installés à Paris.
 
 
++ GABRIEL (Chanoine Astrik Ladislas). « Les étudiants étrangers à l'Université de Paris au XVe siècle », Conférence faite le 5 juin 1958 […], Annales de l'Université de Paris, no 3, 1959, p. 377-400.
> Extr. : Paris, s.l., 1959. In-8°, 24 p.  -
 
++ GAUVARD (Claude).  « La violence des hôtels princiers à Paris », ch. 13 dans Violence et ordre public au Moyen Age. Paris, Picard (Coll. Les médiévistes français, 5) 2005, p. 227-244.
L'auteur estime entre 5 000 et 10 000 individus les personnes rattachées à un hôtel princier au XIVe s. Les conflits, règlements de compte, rixes étaient nombreux, surtout entre jeunes hommes en armes, et d'autant plus que les gens des offices étaient particulièrement perméables aux bas-fonds de la société. Solide et très intéressante étude.
 
++ GEFFROY (A.). « Les étudiants suédois à Paris au XIVe siècle », Revue des Sociétés savantes, t. V, 1858, p. 659 et suiv.  - -
 
++ GURVIL (Clément). « Les hommes de la rue des Juifs à Paris (fin du XIIIe – début du XIVe siècle », Paris et Île-de-France. Mémoires, t. 54, 2003, p. 7-32, plan, 3 tableaux.
Histoire de la partie de la rue des Rosiers en retour d’équerre vers le sud, dont le nom vient de la communauté qui s’y installa dans la 2e moitié du XIVe siècle. Au tiers de la rue, une clôture séparait l’espace réservé aux juifs, bien que juifs et chrétiens y cohabitaient.
 
++ KAHN (Léon). Histoire de la communauté israélite de Paris. 5e et dernière partie : Les juifs à Paris depuis le VIe siècle. Préface de M. Zadoc Kahn. Paris, A. Durlacher, 1889. Pet. in-8°, VIII-244 p., pl. -
 
++ LE ROUX DE LINCY et TISSERAND (L.-M). « Essais de statistique parisienne du XIVe au XVIe siècle », Appendice VIII dans Paris et ses historiens aux XIVe et XVe siècles, Paris, Impr. Impériale, 1867, p. 485-496.
Dissertation autour de l’estimation de la population de Paris et sur les chiffres donnés par le Mesnagier de Paris.
 
++ LOEB (Isidore). « Le rôle des juifs de Paris en 1296 et 1297 », Revue des Études juives, t. I, 1880, p. 61-71.  - -
 
++ MICHAËLSSON (Karl). Étude sur les noms de personne français d'après les rôles de la taille parisiens. . Uppsala, Almqvist och Wiksells boktryckeri, 1927. In-8°, 195 p., pl.  -
> Autre éd. : Uppsala, Lundequistska bokhandeln, 1936. In-8°, VIII-158 p.
 
++ MICHAËLSSON (Karl). « Quelques étrangers anthroponymiques dans la bourgeoisie parisienne au temps de Philippe le Bel », Revue de linguistique romane, n° 99-100, 1961, p. 329-336.  - -
 
++ MOLLAT (Michel). « Notes sur la mortalité à Paris au temps de la Peste noire d'après les comptes de l'Œuvre de Saint-Germain l'Auxerrois », Le Moyen Age, t. LXIX, 1963, p. 505-527.   - -
 
++ MORSEL (Joseph). « Comment peut-on être parisien ? Contribution à l'histoire de la genèse de la communauté parisienne au XIIIe siècle », dans Religion et société urbaine au Moyen Âge ; études offertes à Jean-Louis Biget, Paris, Publications de la Sorbonne, 2000, p. 363-381.   - -
 
++ NAHON (Gérard). « La communauté juive de Paris au XIIIe siècle : problèmes topographiques, démographiques et institutionnels », dans Actes du 100e congrès des Sociétés savantes, Paris, 1975, Section de philologie et d'histoire jusqu'à 1610. T. II, Etudes sur l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France,  Paris, Bibliothèque nationale, 1978, p. 143-156.
Localisation des quartiers juifs (rues de la Harpe, du Franc-Mourier, de l'Atacherie, Cour Robert de Paris) ; localisation des synagogues et des cimetières ; importance numérique ; importance intellectuelle.
 
 
++ NAHON (Gerard). « Les Juifs à Paris à la veille de l'expulsion de 1306 », dans Finances, pouvoirs et mémoires. Mélanges offerts à Jean Favier, [Paris], Fayard, 1999, p. 27-40, 2 fig.  -
 
++ NAHON (Gérard). « Les juifs en Ile-de-France » dans L’Ile de France médiévale, t. 1, Paris, Somegy, 2000, p. 121-127, ill.
Une bonne approche du sujet, claire et précise.
 
++ ROBLIN (Michel). Les Juifs de Paris : démographie, ethnologie, culture. Thèse complémentaire pour le doctorat ès lettres. Paris, A. et J. Picard, 1952. In-8 °, 199 p., fig., carte, plans.  -
 
++ ROUX (Simone). « Les femmes dans les métiers parisiens XIIIe-XVe siècle », Clio. Histoire. Femmes et société , 1996, no 3, p. 13-30. -
 
 
+ CATANE (Mochè). « Les noms des Juifs de paris au moyen Age », dans Actes du 100e congrès des Sociétés savantes, Paris, 1975, Section de philologie et d'histoire jusqu'à 1610. T. II, Etudes sur l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France,  Paris, Bibliothèque nationale, 1978, p. 157-168.
Le prénom a longtemps été la seule désignation des individus mais il est rapidement devenu indispensable d'y ajouter un surnom distinctif.
 
+ CHAMPION (Pierre). « Les Juifs à Paris » et « Les Lombards », ch. IX et X  dans La vie de Paris au Moyen Age. L'Avènement de Paris. Paris, Calmann-Lévy, 1933, p. 177-199.
Deux petits chapitres pour une première approche.
 
+ DUPONT-FERRIER (Gustave). « Les prénoms et les noms à Paris du XIIIe au XVIe siècle », Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France, 69e et 70e années, 1942-1943 (1945), p. 28-29. - -
 
+ FAVIER (Jean). « Les rôles d’impôt parisiens du XVe siècle, à propos d’un article récent », Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. CXXX, 1972, p. 467-491.
Réponse à l’étude de J. GUEROUT, Fiscalité… (+++). La polémique porte sur la topographie des quartiers au XVe siècle, l’explication de l’impôt de 1423, la population de Paris à cette époque, le classement des métiers.
 
+ PITON (Camille). « La Cité, essai de statistique », La Cité. Société historique et archéologique du IVe arrondissement de Paris, 11e année, 1912, p. 176-182, plan.
Estimation du nombre d’écoliers à Paris au XIVe siècle et du nombre d’habitants dans la Cité sous Louis VI et Philippe le Bel.
 
+ REULOS (Michel). « Les Britanniques pendant six siècles sur la Montagne Sainte-Geneviève », La Montagne Ste Geneviève et ses abords, 5 nov. 1948, p. 1-5.   -
Résumé d'une conférence.